26 janvier 2008

Revolver modèle 1873.


Ce qui est bien quand on vend une arme c'est que l'on fait la connaissance d'autres passionnés.
"brykeith", le futur acquéreur de mon Walther PP a eu la gentillesse de me faire éssayer son magnifique revolver d'ordonnance modèle 1873 qui lui vient de son arrière grand-père.

Ce modèle réglementaire dans l'armée Française s'est couvert de gloire entres les mains de nos audacieux soldats de l'époque qui, durant l'épopée coloniale ont souvent dû se battre en grande infériorité numérique mais ont toujours triomphé.

Le barillet contient 6 cartouche de calibre 11mm/73 réputé anémique, nous y reviendrons.
La platine est en double action, une innovation pour l'époque, le barillet n'étant pas basculant il convient de décharger chaque chambre à l'aide de la baguette intégrée sous le canon et maintenue par un ressort.

Première impression, l'arme est massive, trapue, assez lourde mais très bien équilibré.
Le poids de la détente en double action est lourd mais c'est la première fois que j'essai un revolver avec une action aussi régulière, aucune bossette, aucun "click", c'est net !
La simple action est lourde également mais nette.
Les organes de visée comportent le traditionnel grain d'orge dont je ne suis pas un fan, probablement bien adapté au tir rapide il ne permet pas une prise de visée très précise.

Nous avons tiré sur des quilles de bowling,le recul est beaucoup plus important que je ne l'aurais pensé,même avec une faible charge de A1 les sensations sont nettement plus importantes que le tir de 38 spécial dans un pyhton par exemple.
En fait l'arme est très vivante mais très agréable à tirer.

Quand à l'éfficacité de la munition, nous avons été très surpris de voir que les quilles étaient violemment touchés, la puissance n'est pas suffisante pour les faire tomber de la table mais le choc est nettement plus important qu'avec des 7.65 par exemple qui, en théorie développent la même énergie.
La cartouche de 11mm/73 n'est certes pas très puissante mais certainement pas anémique comme on le lit souvent.

Lors de notre prochaine séance nous filmerons l'impact sur les quilles.

video

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Super cette video, j'ai vraiment hâte de voir l'impact sur les quilles!

Sinon, quelle chage de poudre avez vous utilisé? Les douilles H&C peuvent contenir jusqu'à 0.95 grammes de poudre noire...

Manfred a dit…

Malheureusement, nous n'avons pas eu l'occasion de filmer une quille la dernière fois, à cause de nombreux incidents de tir.
Il semble que les ogives en 11m73 ont un diamètre trop élevé et déforment les étuis qui rentrent très difficilement dans le barillet.
Nous allons éssayer avec des ogives en 451 pour le 45 acp.

Je vais demander au propriétaire quelle charge de A1 il a mis dans ses cartouches, je sais juste que c'est très largement en dessous des tables du malfatti.
Justement, d'après ce même ouvrage la charge de poudre noire maxi était de 0.80, c'est pas un peu beaucoup 0.95 ?

Revolver 1873 a dit…

effectivement ce revolver est assez sympa à collectionner et à faire revivre! dommage pour la vidéo sur les quilles... Mais il n'est jamais trop tard!

Manfred a dit…

Ah oui c'est vrai nous n'avons renouvelé l'expérience, cela fait un prétexte pour une prochaine sortie.

Merci pour ton commentaire.

Revolver 1873 a dit…

De rien!
je vais surveiller activement alors, pour voir ça!!!
Par contre, je suis plus partisan de la PN que de la A1 pour faire parler cet ancêtre!!!
Je ne suis pas sur que le revolver modèle 1873 soit fait pour de la A1...