Translate this page.

25 janvier 2015

Initiation au tir en France.

Ma belle-soeur et son mari nous ont fait la délicieuse surprise de venir passer noël avec nous.

Originaires des Philippines ils ont bien sûre visiter Paris et ses monuments et se sont fait harceler par les mendiants agressifs, si chers à notre belle capitale (ironie inside).

Loin du brouhaha parisien ils ont également découvert le tir à la mode provinciale, c'est à dire dans un stand en plein air situé dans un endroit bucolique.

Pour l'occasion j'ai apporté 3 armes de poing, à savoir un Colt .22 Target, un CZ SPO1 en calibre 9mm para et un Colt python en 357 magnum, le clou du spectacle en quelque sorte.

Ils avaient tous les deux une certaine appréhension vis à vis des armes, je les ais rassuré en leur expliquant que c'est un sentiment naturel et finalement plutôt sain.
En effet, la vision que les gens ont des armes vient généralement des films et de la télévision, ou elles ne sont qu'instrument de puissance et de mort.
Pourtant, une arme est un objet inanimé, sans conscience, si la personne qui la manipule connaît les règles élémentaires de sécurité et n'est pas animée de mauvaises intentions, alors le tir est un sport bien moins dangereux que le football ou le basket par exemple.

L'initiation a commencé avec le pistolet Colt en .22 long rifle équipé d'un point rouge panoramique de marque truglo.
Grâce au très faible recul et la visée instinctive il a été possible pour Christine et son mari Yamik de tenir le visuel de la cible à 25 mètres après disons, une vingtaine de cartouches tirées chacun.
Le travail sur la lâché, l'action de la détente, un des fondamentaux du tir est grandement facilité sur une arme de ce type.

Puis nous sommes passé au pistolet CZ SP01 en 9 para, Christine appréhendait le tir avec cette arme à cause du bruit des détonations, c'est une chose fréquente chez les femmes.
Yamik, quant à lui était impatient de tirer avec une arme telle qu'il les voit dans les jeux vidéos ou au cinéma.

Cette fois la maîtrise de l'arme a été plus compliquée pour eux, c'est la première fois qu'ils expérimentaient le recul d'une arme et je crois que le recul d'un pistolet est plus difficile à maîtriser qu'avec un revolver, probablement à cause du travail de la culasse.
Pourtant ils ont tous deux apprécié le tir et les sensations procurées.

Vînt alors le moment de sortir le python de son sommeil. Les yeux émerveillés de mes deux complices en disaient long sur le pouvoir de séduction de ce magnifique revolver, en fait cela marche à tous les coups !
Il s'agît d'une version à canon 6" en finition ultimate, c'est à dire en inox brillant, on peut dire que le revolver a une apparence spectaculaire.
Ils ont tiré des cartouches assez douces rechargées avec de la poudre Vitahvuori 3n37, cependant le .357 magnum est autrement plus pêchu que le .38 spécial.

Et bien ils ont adoré !

Le poids du lourd revolver et la poignée paychmayr en caoutchouc rendent le tir agréable et sans douleur, de plus la jolie flamme qui accompagne chaque coup a donné "la banane" aux deux tireurs novices et ils en ont redemandé !

Ce fut une bien belle journée pour nous tous, en sécurité et dans la bonne humeur.












17 janvier 2015

Anniversaire de la mort d'Yves Debay.

Cela fait un an aujourd'hui qu'Yves Debay est décédé en Syrie, victime d'une balle de sniper alors qu'il effectuait un reportage pour son magazine "ASSAUT" qui n'a malheureusement pas survécu à la mort de son fondateur.

Yves Debay était un grand Monsieur, un journaliste intègre, en dehors du système et qui connaissait son métier, et les armes ce qui est rare.


26 décembre 2014

06 décembre 2014

Armurier Tl gunshop attaqué.

Alors qu'il rentrait chez lui dans son pavillon, l'armurier de chez TLGS a été attaqué par deux hommes en noir en sortant de sa voiture.

Il s'en est suivi une empoignade durant laquelle il a pu faire usage de son arme et mettre ses assaillants en fuite, il n'est pas certains qu'il ait touché un agresseur.

J'exprime ici tout mon soutien pour ce commerçant bien connu, victime de la délinquance de plus en plus téméraire et agressive.

Un article de presse ici:

http://www.ledauphine.com/savoie/2014/12/02/la-motte-servolex-l-armurier-tombe-dans-un-guet-apens


La Motte-Servolex : l’armurier tombe dans un... par ledauphinelibere

19 novembre 2014

GP35 Practical.





Un copain vient de faire l'acquisition d'un GP35, le modèle "practical".

C'est un GP35 en version moderne, équipé d'une hausse réglable et d'une poignée Pachmayr en caoutchouc.

La prise en main est excellente et les organes de visée sont très clair et larges, un vrai plaisir pour viser.
Les chargeurs sont incroyablement difficiles à garnir, les ressorts semblent avoir été taillés dans des lames ressorts de camion. J'ai conseillé au propriétaire de les laisser garni à la maison afin de les rôder. J'ai connu ce problème, dans une moindre mesure, avec mon Shadow mais après deux semaines dans le coffre chargés à pleine capacité, les ressorts sont bien plus doux.
La détente est censée avoir été retravaillée pour plus de douceur, à priori ce n'est pas flagrant, elle est vraiment très dure, c'est surprenant pour une arme de match, il y a une première bossette assez longue, cette fois c'est étonnant pour un pistolet simple action.
Pourtant, au tir nous n'avons pas ressenti de gêne particulière, les impacts étaient cependant très bas dans la cible, nous ne savons pas encore si cela est dû au mauvais réglage d'usine des organes de visée, ou au fait de devoir appuyer avec les deux mains et les deux pieds sur la détente.
Nous le saurons lors d'un test plus poussé.
Il faudra également enlever la sécurité de chargeur pour alléger le départ.
Au sujet de la hausse réglable, nous avons noté un fait curieux, il nous a été impossible de faire plus de deux clics en dérive, vers la droite ou la gauche, le propriétaire va appeler son armurier pour trouver une solution.

J'ai beau ne pas être un fan du GP35 que je trouve plutôt laid avec ce décrochement dans la carcasse en bas de la fin du canon, je dois dire que ce modèle en particulier est très joli et agréable à tirer.

Davantage de photos et un test plus poussé très bientôt.