31 octobre 2012

07 octobre 2012

The walking dead saison 3.



Encore quelques jours avant la diffusion du premier épisode de la saison de "the walking dead".

Il s'agît d'une série d'une qualité exceptionnelle inspirée de la BD éponyme, un scénario fantastique, des acteurs formidables et une réalisation au top niveau.

Dans un monde infesté par un virus qui a transformé la majeure partie de la population en zombies, différents survivants essaient de reconstruire leur vie.
Nous ne sommes pas dans la même optique que les films d'horreur sur le même thème, le sujet principal c'est la psychologie des survivants, comment recréer une communauté avec des gens tous très différents, comment retrouver une raison de vivre dans un monde insupportable, comment se défendre face aux zombies mais aussi face aux autres survivants ?

La saison 1 était un chef-d'oeuvre, chaque épisode serait digne d'être porté sur grand écran on ne verrait pas la différence.

La saison 2 était nettement moins passionnante, le budget a été réduit de moitié pour deux fois plus d'épisodes et cela se voit l'histoire avance trop lentement et les lieux sont presque toujours identiques.
Mais il faut relativiser on est seulement passé d'un chef-d'oeuvre à une très bonne série.

La saison 3 promet d'être exceptionnelle au vu de ce trailer, nouveaux lieux, nouveaux personnages et beaucoup d'action. l'ambiance sera plus sombre, le monde encore plus dangereux, tout ceci devrait entraîner des réactions fortes de la part des survivants et de nombreuses scènes à couper le souffle.

Cerise sur la gâteau un personnage qui a marqué les lecteurs de la BD apparaît enfin, c'est "Michonne" une fille au caractère taillé à la serpe, ou au katana devrais-je dire, qu'elle utilise avec une grande maîtrise pour décapiter les "walkers".
Je pense que l'on va se régaler à nouveau.

06 octobre 2012

Qu'est-ce donc que ce truc là ?


Saurez-vous identifier ce chef-d'oeuvre de l'industrie armurière française ?



Il m'aura fallu des jours et des nuits de réflexion, des kilos de papier pour faire les croquis et les plans, deux prototypes cassés, un dremel, un marteau et des clous, du bois, 10cl d'huile de lin, 5 litres de coca, un pansement et un calin parce que j'ai eu un gros bobo à mon didi.


Mais ça y est le premier modèle est sorti des chaînes de fabrication, la production en série va pouvoir commencer (quand j'aurais plus mal à mon didi).

Je donnerai la réponse dans quelques jours si personne n'a trouvé.

01 octobre 2012

Steyr AUG A1


Un ami a vient d'acquérir un Steyr Aug a1 en calibre 222 remington d'occasion, il s'agît probablement d'un modèle importé à l'époque ou les fusils semi-auto en calibre civil étaient en vente libre.

J'étais très enthousiaste à l'idée d'essayer ce fusil qui m'a toujours fasciné.
En effet, bien que conçu en 1977 son apparence est toujours aussi futuriste et il est doté d'innovations si intelligentes qu'elles ont presque toutes été reprises depuis.

On peut noter:

- Le garde main qui se transforme en poignée verticale.
A l'époque cela rendait l'arme unique mais de nos jours on peut voir tous les M4 et famas équipés de cet appendice.

-Un corps entièrement en matériaux composites (en plastique quoi).
Ce procédé permet un poids réduit et une fabrication moins chère pour une résistance (presque) équivalente à l'acier. Quand on pense aux pistolets Glock qui recourent également à cette matière, on constate que pour les Autrichiens "le plastoque c'est fantastoque !"

- Une lunette de visée intégrée intégrée d'origine.
 il s'agît d'une lunette "Svarovski" de grossissement 1.5, le réticule est un cercle noire épais placé au centre, sa taille est calculée de manière à ce qu' un homme debout à 300 mètres remplisse exactement ce cercle.
De nos jours les armées équipent pratiquement tous leurs fusils d'une optique, telle que l'acog pour l'us army ou le aimpoint pour les marines.
Ces optiques plus modernes sont bien supérieures à la lunette autrichienne mais il faut garder à l'esprit qu'à l'époque elle ne faisait face qu'à des organes de visée métalliques.
Depuis, le G36, très réçent a repris ce principe.

-Les chargeurs transparents.
Ils permettent à l'utilisateur de voir instantanément combien de cartouches il lui reste avant de devoir changer de chargeur.
Le système a été également repris sur l'excellent G36 allemand.

-La configuration de type "bull pup".
Le système de percussion et le chargeur se trouvent à l'arrière de l'arme ce qui permet avec une longueur de canon égale de réduire la taille du fusil.

On retrouve ce système sur la Famas, contemporain du Aug mais également sur le Tavor Israëlien ou le nouveau fusil réglementaire Chinois.


L'arme au tir.

Je ne vais pas tourner autour du tumbler, j'adore cette arme, c'est un véritable plaisir à tirer !
Avec sa taille compacte, sa poignée verticale et son poids léger, la mise en joue est totalement instinctive, cerise sur le gâteau, en positionnant la joue contre la crosse on est parfaitement en face de la lunette et à la distance idéale sans avoir à bouger la tête.
Le recul est incroyablement doux et linéaire, l'arme ne relève pas, on ne perd jamais sa visée si ce n'était le bruit on croirait presque tirer au 22lr.
Comparé à l'AR15, au M4, à l'AK 74 et au Valmet le recul me semble beaucoup plus léger.

Le steyr Aug a quand même quelques défauts, comme toutes les armes type "bull pup" le changement de chargeur est assez peu aisé, le puit se trouve à l'arrière du fusil et oblige à des épaulé, de plus le bouton de déverrouillage bien que largement dimensionné est assez dur et difficile à actionner. Durant un fun tir c'est un gros handicap surtout face à une arme de type ar15 dont l'ergonomie est à mon sens, parfaite. 

Le réticule de la lunette de visée est mal adapté au tir sur cible, les bords du cercle sont très, très épais et il est mal aisé de reproduire le même tir sur le visuel d'une cible. En revanche l'expérience sera intéressante sur des cibles de zombis.
Il faut un outil spéciale pour régler la lunette, pas question d'utiliser un tournevis ce qui aurait été tout de même plus pratique, nous allons devoir en fabriquer un car celui fournit avec l'arme n'était pas présent et il est pratiquement introuvable même outre atlantique.

Le démontage apparaît un peu compliqué comme sur toutes les armes "bull pup", en revanche on accède facilement à toutes les parties de l'arme, à la différence d'un Ar15 par exemple.

Malheureusement je ne peux pas encore vous parler de la précision car nous n'avons tiré qu'à 25 et 50 mètres mais je suis persuadé que les fusils d'assaut occidentaux sont aussi précis que les "Kalash" sont fiables.

Une video sur le démontage.